Ajax loader

Auguste MESTRAL

(1812-1884)

Certainement le plus mystérieux des cinq photographes de la Mission héliographique, Mestral voit l'opacité qui entoure sa personne se dissiper peu à peu.
Né dans le Jura, sur les rives du Doubs, Auguste Mestral fait son droit et, après avoir été clerc entre 1833 et 1836, acquiert une charge de greffier en 1840.
Il abandonne toute activité juridique en 1844 et s'installe à Paris. Un héritage lui permet de vivre désormais de ses rentes.
En 1848, Mestral est un daguerréotypiste et portraitiste réputé. Il occupe en 1849 un atelier rue Vivienne et côtoie Gustave le Gray. En 1851, membre actif de la toute nouvelle Société héliographique, il se voit proposer une participation à la campagne organisée par la commission des Monuments historiques.
Si cette production d'images, cosignée avec Le Gray, est aujourd'hui répertoriée, le reste de son oeuvre est quasiment invisible. Quelques paysages du Doubs, datés approximativement de 1853, et d'étonnantes photographies des statues de Notre Dame ont partiellement émergé des profondeurs de l'histoire.
Un ultime secret de ce photographe primitif perdure dans cette initiale, O., élément de signature, symbolique de sa postérité.