Ajax loader

Bernard PLOSSU

(né en 1945)

Dans ce qui s'appelle encore l'Indochine, Bernard Plossu voit le jour à Dalat. A l'âge de treize ans, il réalise ses premières photographies avec un Kodak Brownie Flash, lors d'une traversée du Sahara avec son père.
Si le cinéma le passionne, à 20 ans un voyage ethnographique au Mexique en décide autrement. La photographie le mène sur la côte ouest des Etats-Unis où il fréquente les écrivains de la beat generation et les grands noms de l'image argentique installés en Californie.
Plossu produit des reportages en couleurs et collabore avec l'agence Marco Polo, mais en 1975, un voyage au Niger à la rencontre du peuple Bororo marque sa rupture avec une image aux conventions formelles trop spectaculaires et incite Plossu à privilégier le noir et blanc et la focale 50 mm pour une photographie plus personnelle, à juste distance du sujet. Par la suite, l'emploi d'appareils photographiques sommaires, voire jetables, et l'intérêt porté au défilement des clichés sur la pellicule apparentent ses images à une sorte de cinéma immobile, saisi dans une immédiateté non technicienne.
Voyages aux limites de l'errance, intimité autobiographique, culture américaine contestataire des années 60 sont les moteurs d'une oeuvre qu'il partage avec des photographes comme Arnaud Claass ou Bruno Réquillart. Ses nombreuses publications font de Bernard Plossu un photographe populaire et important dans la structuration d'un champ photographique en France, de la fin des années 70 jusqu'à aujourd'hui.