Ajax loader
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez les cookies.
Solarisation
(Dispositif de tirage)
La technique photographique s'est développée au XIXème siècle grâce à de multiples expérimentations au cours desquelles des phénomènes inattendus se sont parfois produits. Ces effets photographiques inespérés sont notamment la solarisation, l'effet Sabatier et l'effet Eberhard.
Ces deux derniers sont utilisés sciemment par les photographes afin de changer l'aspect esthétique de leur oeuvre. Man Ray adopte l'effet Sabatier pour produire des phénomènes d'inversion localisée et de silhouettage sur ses photographies et non une solarisation à proprement parlé.
L'effet Sabatier est une inversion partielle de l'image obtenue par une exposition à la lumière de l'épreuve après quelques minutes de traitement. Par la suite, l'épreuve est replongée dans le révélateur. Cette action provoque l'apparition d'un liseré séparant les zones sombres des zones claires.
La solarisation, terme utilisé à l'origine pour traduire certains effets de la surexposition sur les daguerréotypes, consiste à surexposer une surface moderne sensible. Au-delà d'un certain niveau d'exposition, au lieu de se stabiliser, la densité optique diminue proportionnellement à la quantité de lumière reçue. Une photographie à tonalités inversées peut ainsi être obtenue. La solarisation permet alors de fabriquer des émulsions dites autopositives car après la prise de vue, le développement et le fixage, une épreuve positive est obtenue au lieu du négatif attendu.