Ajax loader
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez les cookies.
Photomontage
(dispositif de prise de vue)
Le photomontage est essentiellement un assemblage de négatifs et une pratique intégrant la photographie à l'un des matériaux d'une image composite, complété de lignes, surfaces, découpages, objets trouvés pouvant également inclure un tirage conjoint de deux négatifs superposés. C'est un véritable produit multiple tridimensionnel et unique.
Héritier des photocollages du XIXe siècle, le photomontage prend son essor dans la première moitié du XXe siècle au sein des avant-gardes.
Le photomontage est adopté par tous les courants artistiques contemporains (Dada, Constructivisme, Futurisme, Surréalisme) et constitue une image traduisant ce qui en parole serait de suite censuré.
Le photomontage, selon l'artiste qui le crée, peut prendre différentes formes : assemblage ou surimpression de négatifs lors du tirage, collage d'images photographiques. Ils sont conçus soit comme des objets uniques soit comme des matrices pour la reproduction éditoriale. Ils sont composites et côtoient le dessin, la peinture et la typologie.
La colle utilisée pour la réalisation de ces photomontages est à l'origine de leurs principaux problèmes de conservation. En effet, les altérations sont inhérentes à la qualité de la colle utilisée et au mode opératoire adopté. La dégradation progressive de la colle peut entraîner une coloration le plus souvent jaunâtre, des craquelures ou encore une migration de l'adhésif qui peut rendre le papier photographique translucide en l'imprégnant. Par ailleurs, l'encollage total ou partiel des fragments peut provoquer des tensions responsables de gondolements ou d'un aspect fripé sur les papiers les plus fins.