Ajax loader
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez les cookies.
Henri LE SECQ
(1818-1882)
Jacques-Louis Henri Le Secq des Tournelles nait à Paris. Entre 1835 et 1840, il étudie la sculpture dans l'atelier de James Pradier, et la peinture auprès de Paul Delaroche, en compagnie de Gustave Le Gray, Charles Nègre et Roger Fenton.
À partir de 1848, il débute une activité de photographe. En 1850, ses vues de la cathédrale d'Amiens, préparatoires à la restauration menée par l'architecte Viollet-le-Duc, sont remarquées.
En 1851, membre de la Société Héliographique, il est retenu par la Commission des monuments historiques pour participer à la Mission Héliographique. Oeuvrant sur les édifices religieux en Champagne, en Alsace et en Lorraine, Le Secq utilise à la prise de vue le procédé du calotype, qu'il traduit en épreuves sur papier salé.
À partir de 1852-53, il photographie le vieux Paris promis à la démolition ainsi que la forêt de Montmirail.
Bien que reconnu comme un puriste de la photographie d'architecture, Henri Le Secq s'en détourne peu à peu au profit de natures mortes et d'images plus symbolistes.
Il reste, avec ses quatre compagnons de la Mission Héliographique, un " primitif " essentiel de l'histoire de la photographie.