Ajax loader
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez les cookies.
Félix NADAR
(1820-1910)
Félix Tournachon, dit Nadar, ingénieur civil, diplômé de l'école des Mines de Saint-Étienne, a exercé de nombreux métiers dont celui de caricaturiste, mais c'est comme photographe portraitiste qu'il est universellement connu.
Les années 1840 le voient fréquenter la bohème parisienne et, dans les années 1853-1854, Félix Tournachon, qui signe depuis longtemps Nadar, s'adonne comme son jeune frère Adrien Tournachon à la photographie.
Il devient alors le portraitiste attitré des ses anciens amis de la bohème, exécutant des photographies inspirées, domptant véritablement la lumière naturelle. Il s'installe boulevard des Capucines dans l'atelier laissé libre par Gustave Le Gray.
Il ne néglige cependant pas l'expérimentation, et dépose un brevet concernant la photographie aérienne en 1858… date à laquelle il aurait réalisé une photographie en ballon, malheureusement perdue. Il n'en est pas moins le père de la photographie aérienne, le musée d'Orsay conservant les plaques au collodion réalisées en 1868.
Il ne photographie en définitive que très peu hors de son studio, réalisant encore quelques expérimentations de photographies à la lumière électrique des catacombes (1862) et des égouts de Paris (1864-1865).
En 1900 il rédige ses mémoires, Quand j'étais photographe, qui sont, à l'instar de sa vie, rocambolesques, un rien exagérées, mais passionnantes.