Ajax loader
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez les cookies.
Thomas RUFF
(né en 1958)
Photographe allemand, passionné d'astronomie, Thomas Ruff est élève de Bernd Becher à l'Académie des Beaux-arts de Düsseldorf de 1977 à 1985. Héritier de la pensée qui assigne à la photographie une vocation documentaire et objective, il participe, aux cotés de condisciples tels que Candida Höfer, Andreas Gursky, Axel Hütte ou Thomas Struth, à l'émergence d'un courant stylistique baptisé " école de Düsseldorf ".
En 1979, il entame une série intitulée Intérieurs puis au début des années 80, pose les bases d'une nouvelle série : Portraits. Ces deux travaux respectent le dogme objectiviste en s'abstenant de la moindre projection de leur auteur sur les images. Angles de pièces à vivre ou visages de camarades de promotion sont enregistrés en tant que tels, sans possibilité de déduction narrative ou psychologique.
Pourtant, l'oeuvre de Thomas Ruff ne saurait se résumer à la stricte observance de la méthodologie rigoureuse de son professeur.
Dans ses ensembles ultérieurs, Ruff s'affranchit des possibilités comparatives entre les images et de fait échappe à la logique sérielle. Il questionne le statut même de l'image photographique prise dans un acte d'appropriation (Etoiles, 1989-1992, Photos de journaux 1990-91), obtenue par le truchement d'un système de vision à la signature identifiable, unité de montage Minolta utilisé pour l'identité judiciaire (Autres portraits, 1994-95), lunettes de vision nocturne (Nuit, 1992-96) ou fichiers destinés à internet (Nus, 1999 ou Jpeg depuis 2004).
Que ce soit avec la récupération d'images préexistantes ou par l'emploi du numérique, Thomas Ruff révèle le découplage actuel entre le sujet et son image, et son impossible prétention à l'identification et à l'authenticité.
Initiateur du grand format, Thomas Ruff est incontestablement un des poids lourds du marché de la photographie contemporaine.