Ajax loader
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez les cookies.
Jean-Marc BUSTAMANTE
(né en 1952)
Né à Toulouse, Jean-Marc Bustamante entreprend tout d'abord des études d'économie, avant de s'initier à la photographie, notamment auprès de Denis Brihat, puis de William Klein dont il devient l'assistant au milieu des années 70. Formé à la photographie traditionnelle, il restera toujours attentif à la qualité technique de ses images, tout en introduisant ce médium au coeur de l'art contemporain.
À partir de 1978, il réalise des photographies couleur, de grand format, qu'il intitule Tableaux. Ce sont principalement des paysages, genre traditionnel descriptif, des images de sites sans qualités particulières, à la lisière des villes, dans le sillage des impressionnistes qui travaillaient à Argenteuil ou à Saint-Ouen.
À partir de 1983 il collabore pendant trois ans avec le sculpteur Bernard Bazile, sous le nom de BAZILEBUSTAMANTE, pour produire des objets relevant du champ artistique contemporain.
Cette expérience le conduit à associer la photographie à la sculpture sous forme d'installations. Ainsi, certaines photographies de la série des Stationnaires (1990-91) sont présentées dans des caissons de bois, interrogeant le conditionnement de notre regard sur l'image.
Il travaille aussi sur la matière des supports d'impression photographique en jouant, par exemple, sur la transparence avec la série des Lumières, 1989-1990, composée de sérigraphies sur plexiglas.
De même, pour la Biennale de Venise 2003, où il représentait la France, il transforme l'espace du pavillon français en une sorte de " boîte lumineuse " qui attire le spectateur par son mystère et l'amène à porter un regard neuf sur les photographies accrochées à l'intérieur.