Ajax loader
En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez les cookies.
François-Rupert CARABIN
(1862-1932)
Elève de Perrin, sculpteur, graveur, orfèvre, ébéniste et photographe français, François-Rupert Carabin (1862-1932) est nommé Chevalier de l'Ordre national de la Légion d'honneur en 1903 et devient directeur de l'Ecole supérieure des arts décoratifs de Strasbourg en 1920.
Arrivé à Paris avec sa famille après la guerre franco-allemande de 1870, il fréquente les cafés et cabarets de la Butte Montmartre et rencontre Toulouse-Lautrec avec lequel il explore l'univers des femmes des maisons closes.
Reconnu comme l'un des meilleurs sculpteurs Art Nouveau pour son travail du bois, il est souvent l'invité de la Sécession viennoise. Innovateur dans de nombreux domaines et séduit par les possibilités du nouveau médium, il vient à la photographie en 1890 afin de réaliser un corpus très réaliste et assez cru d'attitudes et de postures originales de nus féminins nécessaire à ses créations. Il constitue ainsi un fonds qui lui sert de référentiel pour réaliser ses œuvres. Il est l'un des premiers sculpteurs à avoir utilisé la photographie sans retenue puisqu'il crée en s'inspirant des poses saisies directement par le médium. Toutes ses photographies d'atelier sont conservées au musée d'Orsay et révèlent la personnalité du sculpteur ainsi que sa place dans la société artistique.